Date:

23 Jan 2023

Auteur:

PREO AG

Gestion des licences


Voici comment les entreprises profitent des licences Microsoft d'occasion après la fin du support

Que ce soit pour les PME, les grandes entreprises ou l'administration publique, les produits Microsoft sont utilisés presque partout. Les systèmes d'exploitation, tels que Windows Server Standard ou Datacenter, Exchange ou SQL Server, ainsi que les logiciels d'application, tels que les célèbres programmes Office, convainquent par leur notoriété auprès des utilisateurs, leur fonctionnalité élevée, leur stabilité et leur sécurité. La dynamique dans le domaine du développement de logiciels est élevée. Cela signifie, en particulier pour les serveurs Windows et MS Office, qu'une nouvelle version est lancée sur le marché en moyenne tous les trois ans. L'octroi de nouvelles licences qui en découle fait donc régulièrement l'objet d'une forte pression de la part des fabricants. Une pression qui, pour les grands licenciés, augmente automatiquement à chaque fin de support.

Dans cet article de blog, vous découvrirez les questions que les responsables informatiques doivent se poser dans tous les cas et comment ils peuvent utiliser de manière optimale la période précédant chaque fin de support pour une gestion efficace des licences.


Assistance générale ou avancée

Les directives du cycle de vie de Microsoft fournissent des directives concrètes et donc planifiables concernant le support du produit concerné. La plupart des produits, par exemple Windows Server, Exchange Server ou MS Office, sont supportés jusqu'à une date de fin définie. Durant cette période, Microsoft offre en général 10 ans de support - les 5 premières années, le support général, dit Mainstream, et ensuite 5 années supplémentaires, le support étendu.
 

L'assistance Mainstream pour le niveau de service pack pris en charge est incluse :

  • une assistance gratuite et payée en cas de problème de support

  • Assistance avec mises à jour de sécurité

  • En option : la demande de mises à jour non liées à la sécurité

L'assistance étendue pour le niveau de service pack pris en charge comprend

  • Assistance payante (selon le produit, une assistance gratuite peut encore être disponible)

  • Assistance gratuite avec mises à jour de sécurité

Pour bénéficier d'un support complet (y compris les mises à jour de sécurité et DST), il faut toujours installer le dernier service pack avec les mises à jour et les corrections d'erreurs. Pour certains produits, il peut en outre être nécessaire de conclure un contrat de maintenance. Vous trouverez à tout moment de plus amples détails sur le support des différents produits dans les directives actuelles du cycle de vie de Microsoft.

Conseil PREO : pour toutes les licences logicielles d'occasion, vous acquérez dans tous les cas tous les droits existants sur les mises à jour, les correctifs de sécurité et les service packs. Qu'il s'agisse de systèmes d'exploitation, de serveurs ou de logiciels d'application, les experts en licences de PREO se feront un plaisir de vous conseiller personnellement et de vous établir une offre sans engagement.






Windows Server, Exchange Server ou Office - quand le support étendu prend-il fin ?

En raison des licences en volume qu'elles ont acquises, la plupart des entreprises ou des administrations bénéficient également du support étendu, qui prolonge généralement de cinq ans le support général pour les mises à jour, les correctifs de sécurité et les service packs. Les délais respectifs pour la fin du support ne s'appliquent pas seulement à une nouvelle licence, mais aussi à la version concernée en tant que logiciel d'occasion. Nous avons résumé ci-dessous les dates de fin de support les plus importantes pour Windows Server, Exchange Server et Office, car la fin de support pour les versions 2012 de Windows Server et Office 2013 est prévue pour 2023.

D'ici là, le support étendu pour les produits Microsoft les plus courants se poursuit :

fin du support pour windows server


Questions importantes à clarifier avant la fin du support pour Windows Server, Exchange Server ou Office

En 2023 déjà, avec la fin du support étendu pour des produits largement répandus comme Office 2013, Windows Server Standard 2012 ou Datacenter 2012/2012 R2, la question se posera de savoir quelle licence succédera. Afin de prendre la meilleure décision possible pour l'entreprise, il est utile de répondre le plus concrètement possible aux questions suivantes :

  • Quelles licences et combien de licences doivent être renouvelées et dans quel délai ?

  • Une mise à niveau vers la dernière version recommandée par le fabricant est-elle également nécessaire dans tous les domaines concernés et sur les postes de travail respectifs ?

  • Est-ce que cela implique que d'autres licences de l'architecture logicielle existante doivent également être mises à jour vers une version plus récente pour des raisons de compatibilité ?

  • Dans quels cas les mises à jour vers une version ultérieure, dont le support étendu présente encore une fenêtre suffisamment large d'environ 3-4 ans, par exemple de Windows Server Datacenter 2012 à 2016, sont-elles suffisantes et quelles en sont les conséquences pour les actifs logiciels associés ?

  • Lesquels et combien d'entre eux peuvent être remplacés par l'achat de licences logicielles d'occasion sans perte d'applications ?

  • Quel est donc le potentiel d'économies par rapport à la dernière licence ?

  • Dans quels domaines est-il intéressant de passer aux solutions cloud poussées par les fabricants et dans quels domaines les solutions sur site sont-elles plus efficaces et plus avantageuses - notamment en cas d'utilisation de logiciels d'occasion ?

Vous êtes actuellement confronté à l'une ou plusieurs de ces questions, mais vous ne savez pas encore quelle est la meilleure forme de post-licence pour votre entreprise et quel rôle les logiciels d'occasion peuvent ou même doivent jouer dans ce contexte ?


Les experts en licences de PREO vous conseillent volontiers personnellement sur l'utilisation de logiciels d'occasion dans votre architecture logicielle existante, vous expliquent les possibilités actuelles avec la fin imminente du support des serveurs Windows, des serveurs Exchange et de MS Office et calculent votre potentiel d'économies financières.


Même sans fin de support - comment Swedex a pu économiser une somme à six chiffres grâce à des logiciels d'occasion

Vous ne devez toutefois pas nécessairement attendre l'expiration du support étendu de vos licences respectives pour optimiser votre architecture logicielle existante avec des logiciels d'occasion. C'est ce que montre l'exemple de l'entreprise Swedex d'Essen, qui emploie près de 300 personnes. Après trois ans dans le cloud, ce producteur de matériel de bureau de taille moyenne a décidé de passer à des licences Microsoft Server et Office d'occasion. Swedex avait besoin d'un grand nombre de licences au total, que PREO lui a fournies en toute sécurité et à des prix nettement plus avantageux. Il en a résulté une économie importante de près de 100.000 euros par rapport aux coûts de licence précédents. L'avantage de prix par rapport au matériel neuf était de près de 50% , et ce pour la même fonctionnalité utilisée.

Découvrez dans ce cas client pourquoi les licences de logiciels et de serveurs d'occasion ont convaincu le responsable informatique de PREO, Markus Schlichting, non seulement par leur potentiel d'économies financières, mais aussi en termes de sécurité d'audit.

Support après la fin du support - quelles sont les possibilités ?

Safety first - cela vaut surtout en matière de sécurité logicielle. C'est pourquoi certains anciens produits de Microsoft, par exemple Windows 7 ou Windows Server 2008 R2, bénéficient du programme ESU (Extended Security Update).


Il offre aux clients uniquement des mises à jour de sécurité importantes après l'expiration du support étendu pour une durée maximale de trois ans. Ils doivent toutefois noter que les mises à jour de sécurité étendues n'incluent pas les nouvelles fonctionnalités, les mises à jour non liées à la sécurité qu'ils ont eux-mêmes demandées ou les demandes de modification de la conception.


Dans ce cas également, le fait que les licences aient été achetées neuves ou d'occasion ne joue en principe aucun rôle. Si vous avez des questions, les experts en licences de PREO sont à votre disposition.

Contrôler et optimiser régulièrement le parc de logiciels


En principe, chaque processus de développement ou de changement au sein de l'entreprise est également l'occasion d'examiner le parc logiciel existant, y compris les licences correspondantes, et d'exploiter les potentiels financiers. Notre expérience le montre : même pour les entreprises de taille moyenne, l'intégration de logiciels d'occasion peut rapidement permettre de réaliser des économies financières à cinq ou six chiffres, comme le soulignent nos exemples de référence. Soit en réduisant sensiblement les coûts de licence, soit en générant des recettes par la vente de logiciels devenus inutiles.

Mais il y a bien sûr aussi des occasions d'optimiser le stock de licences existant au cours de l'exploitation. L'examen périodique au quatrième et dernier trimestre de l'année fiscale, au cours duquel le budget de l'année suivante est généralement planifié, a fait ses preuves. C'est le moment idéal pour optimiser le budget informatique existant par l'achat ou la vente de licences logicielles d'occasion.



+33 1 730 437 59