QUICONQUE DISPOSE
D'UNE ATTITUDE INTÉRIEURE
PEUT AUSSI EXPRIMER
PUBLIQUEMENT SON OPINION.

Spirale des coûts d’Office 365 : Comment l’entreprise Swedex parvient désormais à réaliser des économies significatives grâce à des logiciels d’occasion

À travers les modèles de Cloud et de location, les coûts de logiciels pour les entreprises peuvent rapidement grimper. Swedex en a également fait l’expérience. Il y a trois ans, l’entreprise a opté pour un modèle de Cloud de Microsoft. « Au cours des trois ans pendant lesquels nous avons utilisé ce modèle de Cloud, les coûts ont doublé », explique Markus Schlichting, Head of IT au sein de Swedex. « Pour les trois années suivantes, nous aurions dû payer 400 000 euros de plus. Cette somme était tout simplement beaucoup trop élevée pour nous ».

Au terme de recherches approfondies et d’une vérification effectuée par des avocats, l’entreprise a opté pour les logiciels d’occasion vendus par PREO Software AG. Les références fournies par d’autres entreprises réputées ainsi que les décisions rendues par la BGH, qui établissent le cadre légal pour le commerce de logiciels d’occasion et que PREO observe à la lettre, ont joué un rôle persuasif. Le « Système Safe 3 », et plus particulièrement la garantie d’audit, a constitué un critère de choix supplémentaire. « Dans le cas où les licences que nous avons achetées par l’intermédiaire de PREO venaient à être dénoncées lors d’un audit en raison d’une erreur de transfert, l’assurance couvre les éventuels dommages financiers à hauteur de 10 millions d’euros », poursuit Markus Schlichting, Head of IT au sein de Swedex. « Cela me donne un sentiment de confiance ».

Swedex avait besoin d’un grand nombre de licences, parmi lesquelles des licences serveur et des licences Office. PREO a fourni les produits désirés à des prix avantageux, avec pour conséquence des économies potentielles élevées pour le fabricant de fournitures de bureau basé à Essen. « Pour mon entreprise, cela représente une économie de près de 100 000 euros en ce qui concerne les coûts de licence », calcule le directeur informatique. « Par ailleurs, le prix des licences d’occasion s’élève à seulement 47 pour cent du prix des logiciels neufs. Pour des fonctionnalités identiques, cela constitue un avantage économique non négligeable pour nous ». Schlichting est extrêmement satisfait du développement commercial. « Je recommanderais PREO sans hésiter ».

    Des liens pour aller plus loin: